Connaissez -vous les champignons de Minorque?

Avec le début de l’automne et les mois les plus humides de l’année entre octobre et décembre, se met en route une des passions de ménorquins, la plus populaire de cette époque, la cueillette des champignons. Les plus recherchés sont les lataires délicieux, plus connus comme  esclatasangs, dont la valeur culinaire est très appréciée dans la gastronomie locale et qui déplace des dizaines et dizaines de chercheurs. Aujourd’hui nous commencons à publier une série de posts dans notre blog pour mieux les connaitre et savoir les différencier. Connaitre le meilleur endroit pour les cueillir, c’est déjà un des secret le mieux gardé du chercheur de champignons.

ESCALTA-SANG DE PI (Lactarius sanguifluus)

En espagnol il s’appelle“níscalo de sangre vinosa”. C’est le champignon par excellence des Iles Baléares. Cette espèce est la plus appréciée. On peut le trouver dans les bois de pins dont le sol est calcaire.  La forme de son chapeau  passe de convexe à plat, c’est à dire, qu’il a la forme d’un entonnoir  et l’on peut observer des cercles concentriques. Il a une couleur entre ocre et rouge, parfois avec des taches vertes à cause d’un champignon parasite qui améliore sa texture et son goût. Ses couches sont fines, assemblées et un peu irrégulières, de la couleur du vin rouge ou marron rosé. Si on le coupe, il en sort du latex de la couleur du sang. Il a une chair granuleuse, compacte et blanche.

ESCLATA-SANG DE BRUC (Lactarius deliciosus)

En espagnol il s’appelle “níscalo”. C’est un champignon de la même espèce que le “esclata-sang de pi” mais sa couleur n’est pas aussi rougeâtre ; elle est plus orangée. Le latex qui en sort en le coupant est orange. Il a des couches verdâtres, qui deviennent plus vertes en les coupant. Tous les deux sont excellents, bien que, ce dernier est d’une catégorie inférieure. On peut le trouver dans la forêt de pins .

CAMA-SECA (Cantharellus cibarius)

En espagnol il s’appelle “rebozuelo”. C’est le deuxième champignon le plus connu à Minorque après l “escalta-sang”. Il a un chapeau de différente et irrégulière forme et il peut mesurer 10 centimètres de diamètre. Lorsqu’il est jeune sa couleur est blanche, ensuite jaune clair et finalement  jaune orangé. On peut le trouver dans la forêt de chênes. Il est  très apprécié en cuisine et on l’utilise même pour faire une liqueur.

FREDOLIC (Tricoloma terreum)

En espagnol il s’appelle “negrilla”. Il est très apprécié en cuisine, mais il n’est pas très recherché à Minorque. Normalement il pousse en groupes, formant un tapis noir. Il est petit, il n’est pas plus grand de 7 centímètres de diamètre. On peut le trouver dans la forêt de pins. Son chapeau est conique avec des écailles grises fonçées. Ses couches sont complètement blanches, larges est sans écailles. Il a une peau blanche, fine et cylindrique. Sa chair est blanche grisâtre avec une odeur qui nous rappelle la noix.

FREDOLIC D’ALZINA (Tricoloma atrosquamosum)

Il est de la même espèce que l’autre mais il n’est pas aussi apprécié par les cuisiniers . Sa cutícule est plus noire, surtout vers le milieu. Ses écailles sont plus noires. Les couches ont une couleur plus sombre, bien qu’elles soient blanchâtres et larges. Son odeur nous rappelle plus le poivre. On peut le trouver dans la forêt de pins et de chênes de Minorque.

 

$(document).ready(function(){ function clonaBusqueda(){ var clonRedes = $('footer #search-2').clone(); $(clonRedes).insertAfter(".eltdf-mobile-header .eltdf-mobile-nav ul"); $(clonRedes).addClass("movil"); console.log("vale o ke"); } clonaBusqueda(); });})(jQuery)